L’ALHAMBRA POUR LES ENFANTS, UN MONDE À VOIR ET À COMPRENDRE

Publié par María José Osorio - Catégorie: Alhambra, Blog

Bienvenue de nouveau dans notre voyage dans le temps, nous atterrissons à Al-Andalus, plus précisément à la Alhambra de Grenade, au 15ème siècle.

Nous nous trouvons devant une ville musulmane, semblable à celle dont je vous ai parlé dans le précédent article. C’est une ville aux rues étroites, pleines de gens, de bruits et d’odeurs envoutantes… L’Alhambra est bien plus qu’une simple ville musulmane, il y a plusieurs palais qui dans le passé y ont habité des sultans avec leurs femmes qui étaient des princesses.

Nous allons à présent faire un tour jusqu’à la partie la plus jolie de l’Alhambra qui est représentée par ses palais. Bien qu’il y en ait eu plusieurs, nous parlerons principalement des trois palais qui ont été conservés : El Mexuar, El Comares et La Cour des Lions.

Je suis sûre que la décoration vous surprendra dès le début de la visite et que vous en resterez bouche bée. C’était d’ailleurs le but recherché par le Sultan afin d’impressionner les visiteurs et montrer son pouvoir, mais aussi pour le plaisir de ceux qui y habitent.

Commençons par le premier palais, connu comme « el Mexuar », qui avait une fonction administrative comme un peu une mairie. C’est dans ce lieu que se réunissaient les Ministres pour résoudre des conflits et rendre justice, comme cela se passe dans les tribunaux aujourd’hui.

Concernant la décoration, comme tu peux le voir sur la photo, il s’agit d’un style très typique que l’on retrouvera durant toute la visite. Peux-tu essayer d’imaginer les matériaux utilisés ?

Tu as sûrement deviné que les plafonds sont en bois. En effet l’Alhambra a été construite avec les matériaux qui se trouvaient tout autour de Grenade, c’est une démarche intelligente n’est-ce pas ? Les plafonds sont impressionnants, ce sont de véritables puzzles de milliers de pièces. Sans aucun doute, il faut être un expert en géométrie pour les réaliser.

Quant aux murs, ce sont des plaques de plâtre qui ont été réalisés en utilisant des moules spéciaux. Ils les remplissaient de plâtre liquide et une fois secs, ils les collaient sur le mur. Les décorations sont faites de formes géométriques, de lettres arabes et de dessins de plantes.

Amusons-nous à rechercher, sur la photo qui va suivre, ces trois types de décoration :

Je suis certaine que tu as réussi à tous les trouver.

Voyons les autres matériaux utilisés. Si tu regardes un peu plus bas, tu verras une mosaïque en céramique. Tout comme le plafond, ce sont des petites pièces assemblées qui forment un puzzle. Elles étaient assemblées à l’envers au sol et collées puis, l’ensemble était retourné puis fixé au mur avec de la colle. Tu peux imaginer qu’il devait être facile de se tromper et de mettre une pièce de couleur à la place d’une autre et de le découvrir qu’une fois collée au mur ! Et bien, il semble que cela soit arrivé à plusieurs reprises, le sultan a d’ailleurs dû s’énerver plus d’une fois !

Ensuite, nous avons les magnifiques colonnes faites de marbre blanc. Mais elles n’ont pas toujours été comme ça. Pour mieux de te rendre compte comment elles étaient avant, je te conseille de fermer les yeux et de t’imaginer au centre de ces colonnes revêtues de couleurs vives.

Trouves-tu cela joli ? Préfères-tu avec ou sans couleurs ? En fait, chacun à sa propre idée sur le sujet, mais ce qui est sûre, c’est que les andalous, quant à eux, aimaient les couleurs.

Il nous reste encore à voir deux palais, « El Comares » et la «  Cour des Lions » :

« El Comares » est celui où se trouve la salle du trône, c’est dans ce lieu que l’on recevait les ambassadeurs et les personnages importants et où le sultan se réunissait avec ses conseillers. Cette salle est impressionnante et son plafond encore plus. D’ailleurs il mérite un article à lui tout seul.

Le dernier des palais est celui où se trouve la fameuse Cour des Lions. Ici nous entrons directement dans l’enceinte privée où l’on vivait, où l’on célébrait les fêtes et où il y avait lieu des récitals de musique et de poésie.

Mais, je suis sûre que tu dois te demander comment était la vie ici en hiver et que faisaient ces en marbre au milieu de la cour ? Pourquoi les fenêtres n’ont pas de vitre et pourquoi elles sont si hautes ?

Nous te dirons tout cela si tu viens assister à l’une de nos visites, tu pourras non seulement profiter de ce lieu merveilleux mais aussi tu en découvriras toute l’histoire et comprendra réellement ce qu’est l’Alhambra. Nous t’attendons.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Utilizamos cookies propias y de terceros para ofrecer a nuestros visitantes una forma más cómoda y eficiente a la hora de navegar por nuestro sitio web.
Al utilizar nuestro sitio web acepta el uso de cookies. Entendido Más información