Monuments hispanomusulman

Publié par María José Osorio - Catégorie: Blog, Granada

Cette catégorie réunie quatre monuments de l’époque musulmane qui avaient différentes fonctions. Nous avons un petit hôtel urbain, un hammam, une maison mauresque et un petit palais d’époque Nazari.

CORRAL DEL CARBON

Son nom actuel fait référence à sa fonction d’entrepôt du charbon pendant l’époque chrétienne. Il s’agit d’un « fonduk » ou d’une halle, petit hôtel particulier à l’intérieur de la ville datant du XIV siècle sous la dynastie des Nazaries. Il est situé aux abords de l’ancienne ville à côté du marché de la soie. Cet entrepôt est l’unique exemple de ce type d’architecture conservé en Espagne.  L’été, le patio est une scène parfaite pour assister à des pièces de théâtre ou des concerts.

LE HAMMAM (EL BAÑUELO)

C’est un hammam du XI ème siècle, un des mieux conservé et plus ancien d’Espagne. Nous pouvons le découvrir en se promenant le long de la rivière Darro face aux restes du pont de Cadi. Il s’agit d’un bain public à vapeur de l’époque ziri, également connu comme le bain de nogal.

Après la conquête par les rois catholiques, la ville fut pratiquement détruite car les chrétiens ne voyaient pas de bon œil ce type d’établissement. Cela peut paraître curieux mais il semblerait que ce hammam fut utilisé comme lavoir public et c’est peut-être pour cela que nous avons la chance de pouvoir le visiter encore de nos jours.

LA MAISON DU FOUR D’OR (CASA DEL HORNO DEL ORO)

Elle se situe très proche du fameux passage « de los tristes ». C’est l’exemple typique de la maison mauresque de la fin du XV ème siècle. C’est aussi une des mieux conservée de l’Albaicin.

La façade extérieure est très simple, sans fenêtres et à l’intérieur se trouve un patio rectangulaire avec un bassin central. Durant quelques temps pendant l’époque chrétienne, cette maison été utilisée comme une maison partagée où plusieurs familles vivaient dedans. Puis elle fut vidée pour être restaurée. Aujourd’hui elle est utilisée comme lieu de concert ou d’exposition.

 

DAR AL HORA

Il s’agit d’un joyau caché entre les ruelles du pittoresque quartier de l’Albaicin. Son nom signifie maison de l’honnête. Ce fut la dernière résidence de la reine Aixa, mère de Boabdil, en dehors de l’Alhambra. Ses décorations et son architecture sont typiques de l’art Nazari du XVème siècle.

Ce palais est constitué de deux étages et d’un donjon organisé autour du patio avec un petit bassin en son centre. Si on monte jusqu’au dernier étage on pourra contempler depuis le mirador un paysage d’une grande beauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Utilizamos cookies propias y de terceros para ofrecer a nuestros visitantes una forma más cómoda y eficiente a la hora de navegar por nuestro sitio web.
Al utilizar nuestro sitio web acepta el uso de cookies. Entendido Más información