Alhambra

En savoir plus

Lorsque nous évoquons l’Alhambra nous ne devons pas penser uniquement aux beaux palais mais à un vaste ensemble de monuments de plus de 13 hectares entourés par une enceinte englobant toute une ville avec ses grands jardins connus sous le nom de Generalife.

C’est l’unique ville islamique au monde entièrement conservée, c’est aussi un des monuments les plus visités d’Europe et il fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1984.

Son emplacement ne c´est pas fait au hasard, en effet il est situé sur une colline depuis laquelle se divise et contrôle le reste de la ville et ses alentours. Ce lieu privilégié garantissait la présence physique du sultan qui gouvernait la ville.

Il est aussi important de parler de la dynastie des Nazaries car, ce sont eux qui ont commencé la construction de l’Alhambra à partir de 1238. Ils déplacèrent la cour située alors sur la colline de l’Albaicin jusqu’à la colline voisine de la Sabika. Mais l’Alhambra n’était pas seulement la résidence des sultans nazaries mais aussi des fonctionnaires de la cour, des familles de nobles, des artisans, etc. La population atteignit jusqu’à 2000 habitants à l’apogée de son époque au XIV siècle.

L’Alhambra est connu au niveau mondial grâce à sa splendeur et au raffinement de la décoration de ses palais, dans ce qui a été appelé « la peur du vide », il ne reste pas un seul recoin non décoré. Depuis les magnifiques toits en bois aux murs entièrement recouverts de plâtre sculpté et les céramiques disposées selon des formes géométriques complexes …. Il est d’ailleurs difficile de figer le regard dans un seul lieu car tout est beaux et tout parait en mouvement.

Le Generalife mérite lui aussi un chapitre à part car ce n’est pas seulement un jardin. A cette époque c’était la résidence d’été, dénommée « Almunia », entourée d’eau, de jardins fleuris et de vergers. Située relativement proche du palais mais aussi bien loin des problèmes et des conflits de la cour. Un lieu calme et reposant, une sorte de paradis terrestre.

Laissez-nous vous accompagner, venez profiter et oubliez de suivre vos plans et permettez-nous de vous montrer pourquoi cette visite se fait avec tous les sens.

Charles V

Nous allons vous raconter l’histoire d’un personnage historique, le plus célèbre et passionnant du XVIème siècle.

Il est né en 1500, d’une manière peu commune. Sa mère, Juana, fille des rois catholiques, donna naissance dans les latrines du palais au cours d’une fête sans aucune aide. C’est donc de cette manière peu glorieuse que naquit César Carlos, qui deviendra le Roi le plus puissant d’Europe.

Son enfance se fit loin de ses parents, entourée d’intellectuels et d’artistes. A la mort de son père, le Roi Philippe le Beau, Carlos n’a que 6 ans, sa mère en perd la raison et devient folle d’où son surnom Jeanne la Folle

Fruit de plusieurs disparitions précoces et de plusieurs mariages entre dynasties, Carlos V hérita de la part de ses grands-parents maternels, les rois catholiques de la Castilla, de l’Aragon, Sardaigne, Naples, Sicicile et les Indes. Et de ses autres grands parents, Maximiliano I de Habsbourg et Maria de Bourgogne, il hérita de ce qui est aujourd’hui l’Allemagne, le Duché de Bourgogne, les Pays-Bas, et la Franche-Comté entre autres.

Un vaste territoire avec peu de point en commun entre eux qui devait être gouverné par un jeune de 20 ans. Un bel héritage mais difficile à diriger.

Afin de résoudre ce grand casse-tête que représentait à cette époque l’Europe, il prit le titre sacré d’Empereur de l’Empire Romain Germanique. C’est le fil qui connecta entre eux tous ces territoires et l’idéal commun qui les rassembla. De cette manière Carlos V se convertit en un « gardien de la chrétienté » et ainsi, chaque moment et chaque action que mena ce grand Roi fut guidé par ce titre.

Probablement et cela dès le début de son règne, l’empereur s’attendait à avoir une vie bien chargée, pratiquement sans jour de repos ou de paix. On peut dire que l’époque la plus heureuse de sa vie fût les quelques mois qu’il passa aux côtés de son épouse Isabelle du Portugal à Grenade. Sa vie se répartissait entre les nombreuses guerres qu’il mena contre son grand ennemie François Ier, contre l’empire Ottoman, contre Luther et le protestantisme et entre les pactes et négociations pour financer ces guerres.

A partir de 1539, avec la mort de son épouse, commença son déclin émotionnel. Avec l’âge, son caractère autoritaire et capricieux s’accentua et surtout il abusa de la nourriture et de la boisson, une de ses grandes passions qui lui provoqua de terribles crises de gouttes. Les luttes pour maintenir son empire immense devinrent de plus en plus difficiles.

Ce Roi voyageur, ne restait jamais au même endroit bien longtemps. Il abdiqua en faveur de son fils Philippe II et s’installa dans le monastère de Yuste pour trouver le repos spirituel.

Trois ans après sa retraite à Yuste, en 1958, immobilisé par la goutte, il mourra du paludisme.

Il est étonnant de savoir qu’un Empereur aussi puissant que lui est mort à cause d’une simple piqûre d’un moustique !

L’ALHAMBRA POUR LES ENFANTS, UN MONDE À VOIR ET À COMPRENDRE

Bienvenue de nouveau dans notre voyage dans le temps, nous atterrissons à Al-Andalus, plus précisément à la Alhambra de Grenade, au 15ème siècle.

Nous nous trouvons devant une ville musulmane, semblable à celle dont je vous ai parlé dans le précédent article. C’est une ville aux rues étroites, pleines de gens, de bruits et d’odeurs envoutantes… L’Alhambra est bien plus qu’une simple ville musulmane, il y a plusieurs palais qui dans le passé y ont habité des sultans avec leurs femmes qui étaient des princesses.

Nous allons à présent faire un tour jusqu’à la partie la plus jolie de l’Alhambra qui est représentée par ses palais. Bien qu’il y en ait eu plusieurs, nous parlerons principalement des trois palais qui ont été conservés : El Mexuar, El Comares et La Cour des Lions.

Je suis sûre que la décoration vous surprendra dès le début de la visite et que vous en resterez bouche bée. C’était d’ailleurs le but recherché par le Sultan afin d’impressionner les visiteurs et montrer son pouvoir, mais aussi pour le plaisir de ceux qui y habitent.

Commençons par le premier palais, connu comme « el Mexuar », qui avait une fonction administrative comme un peu une mairie. C’est dans ce lieu que se réunissaient les Ministres pour résoudre des conflits et rendre justice, comme cela se passe dans les tribunaux aujourd’hui.

Concernant la décoration, comme tu peux le voir sur la photo, il s’agit d’un style très typique que l’on retrouvera durant toute la visite. Peux-tu essayer d’imaginer les matériaux utilisés ?

Tu as sûrement deviné que les plafonds sont en bois. En effet l’Alhambra a été construite avec les matériaux qui se trouvaient tout autour de Grenade, c’est une démarche intelligente n’est-ce pas ? Les plafonds sont impressionnants, ce sont de véritables puzzles de milliers de pièces. Sans aucun doute, il faut être un expert en géométrie pour les réaliser.

Je suis certaine que tu as réussi à tous les trouver.

Voyons les autres matériaux utilisés. Si tu regardes un peu plus bas, tu verras une mosaïque en céramique. Tout comme le plafond, ce sont des petites pièces assemblées qui forment un puzzle. Elles étaient assemblées à l’envers au sol et collées puis, l’ensemble était retourné puis fixé au mur avec de la colle. Tu peux imaginer qu’il devait être facile de se tromper et de mettre une pièce de couleur à la place d’une autre et de le découvrir qu’une fois collée au mur ! Et bien, il semble que cela soit arrivé à plusieurs reprises, le sultan a d’ailleurs dû s’énerver plus d’une fois !

Ensuite, nous avons les magnifiques colonnes faites de marbre blanc. Mais elles n’ont pas toujours été comme ça. Pour mieux de te rendre compte comment elles étaient avant, je te conseille de fermer les yeux et de t’imaginer au centre de ces colonnes revêtues de couleurs vives.

Trouves-tu cela joli ? Préfères-tu avec ou sans couleurs ? En fait, chacun à sa propre idée sur le sujet, mais ce qui est sûre, c’est que les andalous, quant à eux, aimaient les couleurs.

Il nous reste encore à voir deux palais, « El Comares » et la « Cour des Lions » :

« El Comares » est celui où se trouve la salle du trône, c’est dans ce lieu que l’on recevait les ambassadeurs et les personnages importants et où le sultan se réunissait avec ses conseillers. Cette salle est impressionnante et son plafond encore plus. D’ailleurs il mérite un article à lui tout seul.

Le dernier des palais est celui où se trouve la fameuse Cour des Lions. Ici nous entrons directement dans l’enceinte privée où l’on vivait, où l’on célébrait les fêtes et où il y avait lieu des récitals de musique et de poésie.

Mais, je suis sûre que tu dois te demander comment était la vie ici en hiver et que faisaient ces en marbre au milieu de la cour ? Pourquoi les fenêtres n’ont pas de vitre et pourquoi elles sont si hautes ?

Nous te dirons tout cela si tu viens assister à l’une de nos visites, tu pourras non seulement profiter de ce lieu merveilleux mais aussi tu en découvriras toute l’histoire et comprendra réellement ce qu’est l’Alhambra. Nous t’attendons.

L´ALHAMBRA ET LES ENFANTS

L’ALHAMBRA, UN VOYAGE PASSIONANT À TRAVERS LE TEMPS

Tu as certainement vu des photos de l’Alhambra ou peut-être même que tu as eu la chance de la visiter avec tes parents. Tu dois te demander ce que ce curieux palais peut bien faire dans cette ville, et pourquoi les murs et les toits y sont décorés de cette manière ! Tu dois aussi penser que les palais de ta ville ont un aspect bien différent !

Alors, accompagne-nous, nous allons voyager dans le temps et tu verras que tout s’explique.

Tout d’abord, l’Alhambra n’était pas seulement une série de palais mais une ville entière que fut construite par un Sultan, une sorte de Roi. Il avait pour habitude de vivre entouré de sa famille et d’une multitude d’autres personnes telles que des soldats chargés de le défendre, des personnes qui l’aidaient à gouverner, des boulangers, et tout pleins d’autres qui travaillaient pour lui.

Selon toi, à cette époque, combien de personnes vivaient à l’Alhambra? Certainement plus que tu ne peux l’imaginer. En fait, ils étaient environ 2000 habitants.

Il ne faut pas oublier qu’à cette époque, la ville de Grenade était habitée principalement par des « andalusíes » qui étaient en fait, des espagnoles de religion musulmane. Dans le prochain article, je te promets de te raconter d’où ils venaient, quelles étaient leurs coutumes et combien de temps ils sont restés ici…

Mais, continuons avec l’Alhambra.

Comme je te le disais, l’Alhambra était une ville musulmane qui avait un quartier militaire appelé l’Alcazaba où vivaient les soldats qui surveillaient et défendaient la ville de possibles attaques. Il y avait aussi de nombreux palais qui sont en grande partie conservés. On trouvait également une colline sur laquelle on cultivait des fruits et légumes avec en plus, un palais que les sultans utilisaient parfois en été et que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de Generalife. Il existait aussi une Medina qui, en arabe, signifie ville, où vivaient les artisans, serviteurs, fonctionnaires, etc. Si tu regardes le plan, tu pourras y retrouver toutes ces zones.

Toute l’Alhambra était entourée d’une muraille qui la protégeait. Je suis sûre que la ville où tu vis avait, elle aussi en son temps une muraille, car à cette époque c’était chose courante. La mauvaise habitude d’attaquer ses voisins existait déjà.

Il y une chose qui te permettra de différencier facilement une ville musulmane d’une autre : toute la décoration se trouve à l’intérieur de ces maisons et palais musulmans et non à l’extérieur qui, au contraire est tout à fait austère, sans aucune décoration. Ainsi, si tu passes devant, il te sera impossible de deviner la beauté et les trésors qui s’y cachent à l’intérieur. Mais quand, finalement, une de ses portes s’ouvrira, tu entreras dans un monde magique, un petit paradis.

Tu aimerais en savoir plus sur ces magnifiques palais ? alors, je t’invite à nous suivre afin de lire notre prochain article.

Et si tu veux profiter de ce trésor exceptionnel, laisse-nous t’accompagner ! Ne manque pas notre visitée adaptée aux enfants pour apprendre à regarder et interpréter ce qu’on y voit. Nous sommes certains que cette visite laissera à tous une empreinte indélébile.