Restaurant Carmen de San Miguel

Ce billet est consacré à l’un de mes endroits préférés à Grenade. Et j’en suis friande pour plusieurs raisons.  Je ne prétends pas ici recommander un restaurant, mais plutôt une façon d’envisager la cuisine et, en somme, la vie.

Jorge Matas, le chef et propriétaire des lieux, a fait le pari de mettre les petits plats dans les grands, simplement, sans artifices et sans chercher à expérimenter. La recette de son succès ? Sa passion pour la cuisine, le travail bien fait, le choix de produits locaux et de plats locaux également, remis au goût du jour.

Pourquoi un bon restaurant ne pourrait-il pas servir un bon plat de légumes secs ? C’est la question que le chef a dû se poser et à laquelle il a répondu en proposant les meilleurs plats en sauce locaux à Grenade.  Les mets sophistiqués ne sont pas en reste. À vous d’en juger avec ce « cochon de lait confit à la vanille, pomme cuite, prunes au vin doux et sauce au miel blanc à la cannelle ». Dans cette fusion entre tradition et innovation, tout déjeuner ou dîner au Carmen de San Miguel devient une expérience inoubliable.

Par ailleurs, Jorge a jeté son dévolu sur les produits locaux, bios dans la mesure du possible et il a créé un potager dans l’un des jardins du restaurant, potager qu’il cultive lui-même. Imaginez-vous en train de savourer un gaspacho préparé par ce grand cuisinier avec des tomates cueillies à quelques mètres de vous.

Cerise sur le gâteau, le restaurant se trouve dans un endroit privilégié, à proximité des Torres Bermejas ou tours vermeilles, à une minute à pied du bois de l’Alhambra et à dix minutes de son entrée principale, dans le quartier du Realejo, ancien quartier juif de la ville. Si vous ne connaissez pas encore Grenade, je me dois de préciser que le mot « Carmen » désigne ici une maison traditionnelle. Le restaurant en est une, avec un jardin structuré en terrasses et des vues imprenables sur toute la ville. Comme sur une carte postale, nous pouvons apercevoir la Sierra Nevada, les plaines, le cœur de ville, la cathédrale, la Sierra Elvira, etc.

Et de ce belvédère extraordinaire, le chef peut pointer du doigt les endroits dont proviennent quasiment tous les ingrédients qui constituent ses plats. Peu d’endroits peuvent se permettre ce luxe.

Je garde de mes bavardages avec Jorge son incroyable modestie, sa passion pour Grenade et sa gastronomie et son talent de restaurateur.

Ne passez pas à Grenade sans savourer ce lieu. Nous pouvons même vous y accompagner lors de nos visites gastronomiques si vous le souhaitez. Et pourquoi ne pas faire d’une pierre deux coups : visiter l’Alhambra et déguster des tapas tout en vous laissant conter le champ des possibles qu’offrent les magnifiques produits grenadins à partir desquels elles sont élaborées…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *